France : L’ANSM publie la liste des pharmaciens participants à l’expérimentation du cannabis médical

ANSM EXPÉRIMENTATION CANNABIS MÉDICAL

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a publié la liste des pharmaciens participants à l’expérimentation française du cannabis à usage médical. Cette liste réunit les premiers pharmaciens à s’être impliqués et ayant préalablement validé une formation obligatoire les habilitant à commander et délivrer du cannabis médical

L’ANSM précise par ailleurs que des patients pourront solliciter leurs pharmaciens afin qu’ils puissent s’engager dans cette expérimentation (sous réserve d’une validation de la formation nécessaire). La liste comporte actuellement déjà de nombreux pharmaciens présents sur l’ensemble du territoire français, et sera mise à jour au fur et à mesure : 

Retrouvez le lien vers la liste ici.

Retour sur l’expérimentation du cannabis médical en France 

Pour rappel, cette expérimentation pourrait mener à l’élaboration d’une nouvelle politique publique. Elle était très attendue notamment au vu des données scientifiques convergentes montrant un intérêt du cannabis dans certains traitements, de la demande grandissante de patients et professionnels de santé ainsi que l’usage du cannabis médical déjà présent dans certains pays européens et dans le monde.

Ainsi, un comité scientifique pluridisciplinaire a été formé afin d’examiner les connaissances scientifiques et les expériences étrangères. En 2018, celui-ci a appuyé l’intérêt de cette initiative. En 2019, un nouveau comité a été formé pour définir les modalités de l’expérimentation et ses cahiers des charges. Enfin, en 2019 également, l’Assemblée nationale a donné son feu vert pour cette expérimentation dans le cadre de l’examen du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2020

La mise en œuvre de cette expérimentation d’une durée de deux ans a été confiée à l’ANSM. En juin 2021, un nouveau comité scientifique pluridisciplinaire a été formé en appui à l’ANSM pour suivre l’expérimentation.

Cette expérimentation sera menée sur 3000 patients qui seront traités et suivis pendant au moins 6 mois. Si leur traitement se révèle efficace et bien toléré, il sera maintenu jusqu’à la fin de l’expérimentation. L’expérimentation sera ouverte à des patients ayant des situations cliniques bien particulières.

Vous trouverez ci-dessous les 5 indications thérapeutiques retenues par le comité scientifique pour expérimenter l’usage de cannabis médical

•  douleurs neuropathiques réfractaires aux thérapies accessibles (médicamenteuses ou non) ;

•  certaines formes d’épilepsie sévères et pharmaco-résistantes ;

•  certains symptômes rebelles en oncologie liés au cancer ou à ses traitements ;

•  situations palliatives ;

•  spasticité douloureuse de la sclérose en plaques ou des autres pathologies du système nerveux central.

Les patients pourront exprimer à leur médecin leur souhait d’y participer ou pourront se voir proposer la participation. En cas de suivi par une structure non référente à l’expérimentation, les médecins traitants pourront s’adresser à l’une d’entre elles. Toutefois, il est important de noter que la décision finale d’inclure ou non un patient revient exclusivement au médecin de la structure de référence volontaire. Le suivi médical des patients pourra être assuré durant les 24 mois de l’expérimentation par un médecin libéral, généraliste ou spécialiste disposant d’une validation de la formation obligatoire proposée par l’ANSM.

Durant cette expérimentation, les patients pourront consommer du cannabis médical par deux moyens

•  Sommités fleuries de cannabis à vaporiser pour inhalation ;

•  huiles administrées par voie orale.

Des produit proposés à différents ratios de THC et CBD : THC dominant, ratio équilibré en THC et CBD, CBD dominant.

Cette expérimentation a débuté en mars 2021 et devrait se conclure en 2023.

Dans les six mois précédents la fin de l’expérimentation, le Parlement devra rendre un rapport qui déterminera l’avenir du cannabis médical en France.

=> Un pharmacien parisien participant au projet dresse un premier bilan après 7 mois d’expérimentation. Visionnez la vidéo à ce sujet ici.

 

newsletter

Recevez nos dernières actualités, des informations et promotions sur nos produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.