Le CBD pourrait réduire l’inflammation pulmonaire liée à la COVID-19

inflammation pulmonaire, cbd, covid-19

Le CBD pourrait réduire l’inflammation pulmonaire liée à la COVID-19

Depuis début 2020, l’Europe subit une situation totalement inédite… Une guerre contre un ennemi invisible : la COVID-19. Après un confinement de plusieurs mois avant l’été, les dirigeants européens cherchent des solutions pour atténuer cette 2ème vague. Hier soir, le président français Emmanuel Macron, a choisi de reconfiner l’entièreté de son pays pour 4 semaines minimum. Alors que le nombre de personnes atteintes grandit chaque jour, tout comme le nombre de décès, des scientifiques du monde entier ont ainsi commencé à se demander si la plante de cannabis CBD pourrait réduire l’inflammation pulmonaire COVID-19. C’est ce que nous détaillerons dans ces prochaines lignes. 

Le CBD permettrait de rééquilibrer le niveaux d’apeline

L’idée de l’efficacité du CBD contre la COVID-19 a pris forme il y a quelques jours. Des chercheurs américains du Medical College of Georgia (MCG) de l’université d’Augusta ont découvert que le cannabidiol aiderait à diminuer des dommages pulmonaires tout en prévenant le syndrome de détresse respiratoire. Un mécanisme lié au taux de l’apeline. Des résultats qui ont d’ailleurs été retranscrits, le 15 octobre, dans le Journal of Cellular and Molecular Medicine. 

L’apeline, c’est quoi ?

Il est important de le savoir pour comprendre la suite du sujet : l’apeline est « un peptide protecteur fabriqué par les cellules du sang, du cerveau, du cœur, des poumons et des tissus adipeux ». Ainsi, les scientifiques américains seraient unanimes et assureraient que celle-ci jouerait un rôle dans la régulation de la pression artérielle ce qui permettrait de réduire certaines inflammations. Effectivement, des essais ont démontré que le CBD pouvait accroître les niveaux de cette molécule et rendre moins progressive la tempête de cytokines, qui est à l’origine des violentes réactions inflammatoires endommageant les poumons et autres organes. Les patients atteints par des détresses respiratoires mortelles avaient généralement des niveaux d’apeline proche de zéro.  

Vous l’aurez compris, les faibles niveaux sont causés par le choc cytokinique engendré par l’infection à la Covid-19… Cet ensemble contraint ainsi le système immunitaire à surréagir et donc à provoquer l’inflammation. En outre, l’étude rapporte que les chiffres de l’apeline, après un traitement au CBD, augmenteraient de 20 fois, ce qui permettrait le retour à un taux dit « normal » – a indiqué le Dr Jack Yu, médecin scientifique et chef de la chirurgie plastique pédiatrique chez MCG, à propos du premier lien apparent entre le CBD et l’apeline. Le Cannabidiol permettrait donc bien de réduire les inflammations pulmonaires liées à la COVID-19. 

Nécessité de mener d’autres études et essais

Bien que ces recherches semblent amener à un optimisme progressif, les auteurs restent toutefois modérés et rappellent qu’il faudra davantage de travaux. Les premiers constats sont à l’origine d’une étude observationnelle et doivent donc être confirmés. 

C’est une association mais nous ne savons pas encore ce qui est causal, mais c’est un très bon indicateur de la maladie”, a expliqué le Dr Babak Baban, immunologiste et auteur de cette étude. 

Ainsi, il sera essentiel de mener des essais avant d’inclure le CBD dans le cadre d’un processus de traitement pour la Covid-19. 

Affaire à suivre … 

 

 

Peut-être vous posez-vous des questions plus précises sur le CBD et ses usages ?

Au travers de nos articles, nous essayons de vous répondre :

 

newsletter

Recevez nos dernières actualités, des informations et promotions sur nos produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *