Anxiété : Le CBD, une potentielle alternative naturelle

CBD & anxiété

L’EFFET ANTIDÉPRESSEUR ET ANXIOLYTIQUE DU CBD ET DES CANNABINOÏDES

 

En Europe et chaque année, 25 % de la population souffrent de dépression ou d’anxiété. Ce sont des pathologies qui touchent les êtres humains dans de nombreux aspects et notamment la vie sociale, la productivité et la santé. Démocratisé depuis quelques années, le Cannabidiol (CBD) présenterait un grand potentiel psychiatrique, notamment en tant que composé de type antidépresseur et anxiolytique. L’objectif de cet écrit est ainsi de passer en revue les études animales utilisant le CBD comme une potentielle alternative naturelle similaire à un antidépresseur. Le tout dans une logique de grande échelle qui mènerait à une amélioration du bien-être humain.

Est ce que l’anxiété peut être traité naturellement grâce au CBD ?

 

LE CBD ET LE STRESS 

Nous en sommes tous plus ou moins atteints, le stress fait désormais partie intégrante du quotidien de nombreuses personnes. Néanmoins, des alternatives naturelles existeraient. Aussi, le CBD apparaît comme une potentielle alternative naturelle à l’anxiété. La molécule agirait sur les hormones de la bonne humeur ce qui permettrait au stress de diminuer, sans pour autant générer l’effet psychotrope propre au THC.

Par ailleurs, une étude menée par l’Université Vanderbilt [6] a développé l’idée que les cellules cérébrales produisent leurs propres endocannabinoïdes. La mission de ces derniers serait de réduire la sensation de stress. De ce fait, en se posant directement sur les récepteurs endocannabinoïdes, le CBD participerait significativement à la disparition des comportements dépressifs.

 

DE NOUVELLES ÉTUDES INHÉRENTES À UN BIEN-ÊTRE GÉNÉRALISÉ 

Ensuite, d’autres recherches montrent qu’il pourrait également avoir des effets anxiolytiques, antiépileptiques et anti-inflammatoires. On retrouve d’ailleurs le CBD dans la composition de médicaments prescrits afin d’atténuer certaines douleurs.   

Véritablement, des essais sur l’animal ont été menés à la São Paulo Research Foundation (FAPESP-São Paulo) [7]. Cette dernière apporte une réponse plus précise des enjeux de ce produit. En effet, les scientifiques s’accordent à mettre en avant un nouveau bénéfice au cannabidiol (CBD) : la réduction de l’anxiété. En outre, une seule dose de cannabidiol entraînerait des effets prolongés (pendant 7 jours chez le rat) contre la dépression. Plus précisément, d’autres travaux présentés dans la revue Molecular Neurobiology, suggèrent que le CBD active des mécanismes qui auraient pour action la réparation de circuits neuronaux dans le cortex préfrontal et l’hippocampe. Le CBD induirait alors une variation croissante des taux de facteur neurotrophique. Celui-ci ayant un rôle primordial dans la survie neuronale et la neurogenèse. Des effets qui viennent renforcer de précédentes études, développant l’idée d’un déclenchement par le CBD de mécanismes neuroplastiques dans l’hippocampe, une zone directement impliquée dans la neurobiologie de la dépression.

De plus, le CBD agirait plus rapidement et donc aurait des effets significatifs plus directs sur un patient dit déprimé. A titre d’exemple, les antidépresseurs mettent en général de 2 à 4 semaines pour opérer un résultat explicite. Alors qu’une seule dose de CBD chez des rats modèles de dépression s’avère beaucoup plus efficace. Effectivement, cette dernière éliminerait les symptômes le jour-même et développerait des effets bénéfiques pendant une semaine. Des résultats qui confortent ceux de précédentes recherches.

 

CONCLUSION 

Cet ensemble tente de montrer le potentiel thérapeutique du CBD dans le traitement de la dépression, chez les modèles animales mais aussi chez les humains. Les experts pensent que les avantages potentiels du CBD contre la dépression sont liés à son effet positif sur les récepteurs de la sérotonine dans le cerveau. Les faibles taux de sérotonine étant probablement liés à la dépression. Ainsi, il faut savoir que le CBD n’augmente pas nécessairement les niveaux de ce dernier, mais il peut affecter la façon dont les récepteurs chimiques de votre cerveau réagissent à la sérotonine déjà présente dans votre système.

Comme mentionné, il s’agit d’un domaine qui est toujours activement étudié, et de nouvelles recherches et revues sont publiées chaque année. À mesure que les chercheurs commencent à mieux comprendre le CBD et ses avantages, les informations sur la manière d’utiliser le produit continueront à évoluer. Affaire à suivre … 

 

 

Peut-être vous posez-vous des questions plus précises sur le CBD et ses usages ?

Au travers de nos articles, nous essayons de vous répondre :

 

 

Sources

[1] – Cannabis Education, Research, and Support

[2] – Antidepressant-Like and Anxiolytic-Like Effects of Cannabidiol: A Chemical Compound of Cannabis sativa – CNS & neurological disorders drug targets – Aout 2014

[3] – International Journal of Neuropsychopharmacology, Volume 16, Issue 6 – Juillet 2013

[4] – How to use CBD for anxiety – Emma Stone … 21 Novembre 2019

[5] – Cannabinoid Regulation of Fear and Anxiety: an Update – Eleni P. Papagianni & Carl W. Stevenson … 27 avril 2019

[6] – Endocannabinoid Signaling Collapse Mediates Stress-Induced Amygdalo-Cortical Strengthening – Neuron … 13 janvier 2020 

[7] – Effects of Acute Cannabidiol Administration on Anxiety and Tremors Induced by a Simulated Public Speaking Test in Patients With Parkinson’s Disease – NIH … 7 janvier 2020 

 

newsletter

Recevez nos dernières actualités, des informations et promotions sur nos produits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *